Le tutorat à distance

tutorat à distance

De plus en plus de Hautes Écoles développent des dispositifs d’e-learning, mais cela ne s’improvise pas !

Outre le choix de la plateforme et les questions techniques qui en découlent, c’est l’originalité et la pertinence des scénarios pédagogiques mis en oeuvre qui assureront la qualité de la formation à distance.
De plus, le tutorat en ligne s’avère être une clé pour garantir le suivi et la stimulation de l’apprentissage chez les étudiants. Une bonne connaissance de ces trois volets (technique, conception pédagogique et tutorat) s’avère nécessaire pour mener une action efficace.

On comprend donc aisément que la mise en place d’un dispositif d’e-learning requiert la participation d’un bon nombre d’acteurs.
Parmi eux, on trouve le tuteur. Il est l’un des plus actifs dans ce dispositif et est celui qui rentre le plus souvent en interaction avec les apprenants. Ses fonctions sont multiples et bon nombre d’auteurs se sont attachés à les lister. Nous retiendrons ici les sept fonctions tutorales décrites par Denis en 2003 :

  • accueil et mise en route des actions de formation (contacter les apprenants, se présenter, vérifier que les objectifs du cours sont connus…);
  • accompagnement technique (répondre aux questions ou renvoyer au technicien, conseiller dans le choix d’outils de communication…);
  • accompagnement disciplinaire (fournir des ressources, répondre à des questions relatives au contenu,…);
  • accompagnement méthodologique, qu’il soit centré sur les méthodes de travail et l’organisation, sur le soutien affectif ou encore sur la communication et la collaboration;
  • autorégulation et métacognition (solliciter la tenue d’un carnet de bord chez l’apprenant, autoréguler sa pratique de tuteur en fonction des objectifs poursuivis…);
  • évaluation (communiquer/rappeler les critères d’évaluation, fournir des feedbacks sur l’activité…);
  • personne-ressource attitrée (conseiller l’apprenant dans le choix des cours…).

Le tuteur sera amené à revêtir les fonctions qui conviennent à un contexte donné, à une tâche donnée (Denis, 2003).


Les commentaires sur ce billet sont fermés.