Petit comparatif des services en ligne de type cloud

Les nuages, les beaux nuages informatiques…

Le stockage de données en ligne n’est pas un concept nouveau, mais il prend un nouvel essor avec l’arrivée des appareils mobiles (tablettes et smartphones) dont la capacité de stockage est particulièrement limitée (on parle au mieux de 64Go de données sur l’appareil). De plus l’arrivée de Google Drive avec force retard sur ses concurrents nous permet de faire le point sur les différentes offres disponibles sur le marché du stockage cloud (que l’on peut également appeler « dans le nuage », c’est-à dire sur un serveur distant d’un prestataire de service extérieur).

Avant toute chose, la question à se poser est : « faut-il ou non stocker ses données dans le nuage ? ». La réponse est plus complexe qu’il n’y paraît car si stocker des documents, des cours ou des photos en ligne n’est pas problématique en soi, le fait d’envoyer des données sensibles tels des identifiants et mots de passe, voir des informations confidentielles est déjà plus gênant. Il est intéressant de savoir que la plupart des sociétés prestataires de tels services en ligne ont des clauses particulières dans leurs conditions générales d’utilisation (vous savez, les textes en jargon juridique imbuvables qui sont présentés lors de l’ouverture d’un compte, que personne ne prend jamais la peine de lire avant de cliquer fébrillement sur Accepter) leur donnant le droit de reproduire, adapter, modifier, distribuer sans vergogne le contenu que vous leur proposez. Théoriquement, ces sociétés peuvent faire ce qui leur plaît de vos données, même si on peut espérér qu’ils sont relativement bienveillants et ne vont pas commencer à piller vos contenus. Une réflexion à ce niveau est donc importante, même s’il est toujours possible (voire même conseillé) de crypter ses données avant de les envoyer.

Un autre point important – l’affaire Megaupload nous l’a rappelé récemment : un service en ligne, quel qu’il soit, peut fermer ses portes du jour au lendemain, ou changer radicalement ses conditions et sa manière de fonctionner. Si cela ne vous convenait pas, vous n’aurez généralement que vos yeux pour pleurer, les données que vous avez envoyées n’étant peut-être plus accessibles. Le service peut également être l’objet d’une attaque de pirates informatiques, ces derniers chercheront plutôt à subtiliser des données sensibles (voir le point ci-dessus).

Le stockage en ligne doit donc être envisagé avec au moins une copie de sauvegarde ailleurs, sur un autre support tel un disque dur externe ou une clé USB par exemple. Le scénario idéal étant constitué d’un panaché des différentes solutions disponibles : une sauvegarde locale sur un disque dur externe, une sauvegarde sur une clé USB et un troisième via un stockage en ligne dans le nuage.

Cela étant dit, la plupart des prestataires de service proposent une valeur ajoutée à leur offre de stockage sous la forme d’applications permettant la synchronisation facile de vos données, le streaming de fichiers média (vidéo, audio…), tout cela à un tarif qui par contre peut être considéré comme relativement élevé pour les offres payantes si on les compare à un stockage physique (disque dur ou clé USB). Le prix au gigaoctet peut également varier du simple au quadruple d’un service à l’autre, il faudra donc bien évaluer vos besoins avant de choisir.

Voici donc un petit tableau récapitulatif et non-exhaustif de différentes offres cloud proposées à l’heure actuelle par les grands prestataires : (si vous en utilisez d’autres, faites-le nous savoir via les commentaires de cet article !)

  Dropbox Google Drive Microsoft SkyDrive Apple iCloud Box.com
Stockage gratuit 2 Go 5 Go 7 Go 5 Go 5 Go
Stockage supplémentaire * 52 Go : 70 €/an
102 Go : 140 €/an
25 Go : 23 €/an
100 Go : 46 €/an
400 Go : 183 €/an
27 Go : 8 €/an
57 Go : 19 €/an
107 Go : 37 €/an
15 Go : 16 €/an
25 Go : 32 €/an
55 Go : 80 €/an
Version Pro à 12 € / mois pour 2 Go avec d’autres fonctionnalités.
Version Business avec capacités supérieures.
Taille maximale pour l’envoi d’un fichier 300 Mo en ligne / illimité depuis l’application sur ordinateur 10 Go 2 Go 25 Mo / 250 Mo en version payante 25 Mo / 1 Go en version payante
Interface Web Oui Oui Oui Limitée aux documents iWork et aux photos Oui
Application mobile Oui :
Android
iOS
Oui :
Android
iOS (prochainement)
Oui :
Windows Phone
iOS
Android (prochainement)
Oui :
iOS uniquement
Oui :
Android
iOS
Application sur ordinateur Oui :
Windows
Mac OS X
Linux
Oui :
Windows
Mac OS X
Oui :
Windows
Mac OS X
Oui :
Windows
Mac OS X
Oui (versions payante) :
Windows
Mac OS X
Versions antérieures d’un fichier 30 jours 30 jours 25 jours Non 11 jours
Partage de fichiers Oui Oui Oui Uniquement via iWork Non
Choix des dossiers à synchroniser Oui Oui Non Non Non
Fonctionnalités particulières Travail collaboratif sur un fichier ou un dossier;

Beaucoup de plug-ins disponibles.

Intégration dans GMail, Google Docs, Google+;

Travail collaboratif sur un fichier;

Outil de recherche avec reconnaissance des caractères dans les documents;

Nombreux formats de fichier visualisable dans le navigateur Web.

Intégré dans Microsoft Office avec la possibilité de créer directement des documents;

Intégration dans Windows Phone;

Accès à distance à un ordinateur.

Intégré dans iOS

Sauvegarde automatisée des agendas, mails, photos, notes…;

Fonction iTunes Match pour vos fichiers média en option (25€/an – pas encore disponible en Belgique).

Travail collaboratif sur un fichier ou un dossier.

* : Le stockage supplémentaire comprend le stockage de base qui est gratuit plus le stockage additionnel payant, pour obtenir l’espace total auquel vous aurez droit.
Les tarifs, lorsqu’ils ne sont pas disponibles en Euros (EUR), sont basés sur la conversion en Euros (EUR) des prix en Dollars Américains (USD) au 1er mai 2012, et sont ensuite arrondis à l’unité supérieure. Ils peuvent donc varier suivant le cours de cette devise. Des taxes supplémentaires peuvent s’appliquer.


Les commentaires sur ce billet sont fermés.